Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 juin 2013 7 30 /06 /juin /2013 13:01

 

J'ai voulu ce masque à la fois traitant pour les peaux acnéiques/grasses (réduit et désobstrue les pores) , mais aussi apaisant pour calmer la production de sébum et les irritations fréquentes sur ce genre de peau. Un masque tout en douceur...

Recette:

  • 45.5% poudre d'orange (astringente, purifie le teint)
  • 1% allantoïne (calmante et régulatrice de sébum)
  • 3% glycérine (hydratante)
  • 45% lithothame (reminéralise et purifie la peau)
  • 5% chlorelle (action détoxifiante)
  • 3% argile blanche (purifiante, apaisante) qui permet aussi de lier la préparation une fois mouillée
  • 0.5% HE: lavande, citron, benjoin

 

Rien de plus simple pour la préparation de ce masque en poudre: on met tout dans un récipient, on ferme et on secoue!

Point besoin de conservateur, puisque la formule ne contient pas d'eau.

Pour s'en servir, on en prend dans le creux de la main et on mouille avec quelques gouttes d'eau ou d'hydrolat, jusqu'à faire une pâte assez fluide pour être étalée sur le visage et tenir, mais pas trop non plus. Toute la difficulté réside dans cette étape! Laisser agir pendant 10 minutes et rincer.


Pour améliorer la formule, je mettrai la prochaine fois plus de glycérine et plus d'argile, pour plus lier le tout et faciliter la tenue du masque sur la peau. Car comme cela, il a encore tendance à "crouter" et à se détacher.

L'odeur de ce masque... je n'en suis pas fan, ça sent l'orange, grâce à la poudre d'orange. Ca n'est pas désagréable, mais je n'aime pas trop les odeurs d'agrumes dans les cosmétiques. Ceux qui aiment ça... aimeront^^!

Quant à l'efficacité, eh bien je suis plutôt contente de moi!


Repost 0
Published by Eau de Flore - dans Recettes visage
commenter cet article
19 janvier 2013 6 19 /01 /janvier /2013 16:00

Car on ne se fait pas jeune, la trentaine approche et le visage commence à marquer... Il paraitrait qu'il faille commencer à partir de 25 ans, les crèmes de prévention. Avec 3 ans de retard, je m'y colle^^.

J'ai choisi de mettre en avant l'huile de fraise, gracieusement offerte par Célimène de chez Flower Powder à fin de test.   

 

      flower-powder-partenaire.jpg

 

J'ai utilisé le Rhéopearl (déjà utilisé dans une crème pour le buste ici) comme émulsifiant, à hauteur de 5%. On obtient un lait liquide, blanc, qui ne déphase pas, prélevable à la pipette. (contrairement à une utilisation à hauteur de 9% qui produit une crème épaisse mais qui coule encore) Sur la peau, l'effet est très agréable: ça ne laisse pas d'effet gras, mais un effet tout velouté, très très agréable! Ca pénètre très rapidement, c'est vraiment une texture que j'adore.


Zoom sur l'acide gamma linoléique:

L'acide gamma-linolénique est un acide gras synthétisé naturellement par notre corps à partir d'acide linoléique. Cet acide gras est essentiel à l'immunité, aux défenses anti-infectieuses et anti-allergiques. De plus, il joue un rôle important dans l'hydratation et la souplesse de la peau.

Malheureusement, bien souvent, transformation d'acide linoléique en acide gamma linolénique est affaiblie. Il est important alors de l'apporter directement de l'extérieur. Seules quelques huiles végétales contiennent de l'acide gamma-linolénique dans ces proportions : l'huile de bourrache, d'onagre sont  les plus connues. (source AZ)

 

Recette:

  • Jus aloe vera: 15%, hydratant, et plein d'autres choses
  • huile de fraise: 5%, idéale en prévention des premiers signes de l'âge
  • huile de yangu: 25%, riche en oméga 6 et 9
  • huile d'onagre: 10%, prévient le vieillissement cutané, action restructurante sur les fibres de collagène bonnes propriétés d'hydratation, omega 6 (linoléique et gamma linoléique)
  • huile d'inca inchi: 10%, omega 3 qui calment rougeurs et inflammations
  • huile de macadamia: 5%, omega 9: nourrissant, peau souple, douce, plus éclatante, acide palmitoléique
  • Macérat de Lys: 5%, éclairci le teint
  • coco fractionné: 20%, donne un toucher moins gras
  • Rhéopearl 5% (chez Huiles et Sens)

 

Actifs:

  • 0.5% HE carotte, astingent, bonne mine
  • 1% Sève de bambou, matifiant, toucher velours, sa richesse en silice en fait un actif anti-âge
  • 0.5% vitamine E, antioxydant
  • 0.6% Geogard

 

 

 

Pazapas:

Mélanger le coco fractionné avec le Rhéopearl et chauffer jusqu'à 90°C. J'ai voulu éviter à tout prix de chauffer mes autres huiles, fragiles. Un fois le rhéopearl fondu, laisser refroidir jusqu'à 40°C.

Incorporer les huiles fragiles, puis le jus d'aloe vera, en fouettant.

Ajouter ensuite les actifs et conservateurs! C'est fini!

 

Verdict:

Une texture dont je suis très fière, j'adore le toucher velours, le fait de prélever à la pipette (ça fait trèèès classieux...) et que ça ne soit pas gras pour un sous.

L'odeur par contre.. pfou! L'huile d'onagre, qui sent à peu de choses près le pipi de chat ressort inexorablement... Elle est peut être bonne pour la peau, mais pas terrible pour les fosses nasales.

Les effets... eh bien après quelques mois d'utilisation, je suis assez satisfaite. Je ne sais si c'est mon alimentation ou ce sérum, mais je trouve que ma peau marque un peu moins. Je l'utilise matin et soir, soit seul (le soir), soit en dessous d'une bbcream (le jour). Il ne fait pas pelucher ce qu'on ajoute par dessus, mais il se suffit à lui-même s'il ne fait pas trop froid.

Bref, un bon petit sérum! Je pense tenter la prochaine fois de remplacer le rhéopearl (pas donné!) par du sorbitan olivate (ou olive protection chez AZ), qui, en présence de beaucoup d'huile donne des résultats forts sympathiques... à voir!

Repost 0
Published by Eau de Flore - dans Recettes visage
commenter cet article
2 septembre 2012 7 02 /09 /septembre /2012 11:30

IMGP1744.JPG

 

 

Cette fois-ci, ma créativité a été boostée par le fameux Lait d'amande en poudre que j'ai reçu de chez AZ pour test. 

 

Ce lait est en fait composé de granules qui se transforment en lait au contact de l'eau. La taille des granules est interessante pour un gommage visage. Je me suis donc dit: Pourquoi ne pas faire un gommage huileux, qui se transformerait en crème au contact de l'eau? Et les billes de lait d'amande feraient l'exfoliation puis se dissoleveraient. Hop, c'est parti!


J'ai fait plusieurs tests de baume contenant 50% d'émulsifiant avec du Glycerol Monostearate et de l'olivem. La crème obtenue était meilleure avec l'olivem, mais l'émulsifiant végétal donnait un meilleur toucher au baume. Hop, majorité d'olivem, mais un peu de Glycerol Monostearate aussi. Et du cocosilicone pour améliorer le glissant du baume qui doit être suffisant pour faire un massage "à sec".

J'ai choisi de l'huile de sésame, tout simplement parce qu'elle convient à la plupart des peaux (et particulièrement à ma peau mixte), n'est pas grasse et n'est pas trop chère. Cependant, la mienne a une odeur de noix, qui peut déranger. J'ai évité d'ajouter un beurre afin de ne pas épaissir encore plus la texture.

 

Bien sûr, la star du baume est le lait d'amande en poudre, que j'ai ajouté au jugé pendant le refroidissement.

La synergie d'huiles essentielles que j'ai utilisée vient des synergies Rainbow Meadow, que vous pouvez encore retrouver chez Irène. Le mélange de lavande aspic, benjoin et citron est divin, on dirait une pâtisserie au citron! Et pour ne rien gâcher, je profite des vertus cicatrisantes et calmantes de la lavande et du benjoin ainsi que celles purifiantes et clarifiantes du citron. Parfait pour une peau mixte, grasse voire acnéique.

 

Recette (les pourcentages ne tombent pas justes car j'ai dut réajuster avec le lait d'amande mit au jugé!):

  • 31,8% olivem
  • 4,5% glycérol monostearate (le mien venait de chez MacosmetoPerso, mais ils n'en vendent plus, je ne sais pas trop où on peut en trouver maintenant, si quelqu'un a une piste? Je pense qu'on peut le remplacer par du VE (Glyceryl stearate)
  • 40,4% huile de sésame
  • 9,1% cocosilicone
  • 13,6% lait d'amande en poudre
  • 0,5% Vitamine E
  • HE: lavande aspic (3 gt), absolue de benjoin (1), citron (4)


Pazapas: Il suffit de faire fondre l'olivem, le glycerol monostearate, l'huile de sésame, le cocosilicone et la vitamine E ensembles. Un fois le tout bien homogène, retirer du feu, incorporer le lait d'amande en poudre et les HE (si possible en dessous de 40°C si la texture le permet) et mettre en pot!

 IMGP1747.JPG

Texture après avoir ajouté de l'eau: les billes de lait d'amande ont fondu et le tout s'est émulsifié pour donner une crème...

Utilisation: Que du bonheur! On applique sur peau sèche (mais propre), on masse. Les billes de lait d'amande font bien leur travail. Une fois le gommage terminé, on humidifie et on masse pour transformer le baume en crème. C'est grisant, amusant! On se retrouve avec une véritable crème sur le visage, les granules de lait d'amande ont totalement fondus! On peut alors laisser poser comme un masque. On rince 10 minutes plus tard, ça part très facilement! Et ça laisse la peau hyper douce...


Verdict: J'adore le concept! Ca permet de formuler sans ajouter de conservateur, parfait pour les allergiques.

Le secret est de formuler sans un yota d'eau. Pas même un tensioactif, qui contiennent presque tous un chouilla d'eau (sauf les solides, mais pour les faire fondre dans le gras, faut s'accrocher), afin de ne pas faire fondre les billes de lait.

Le gommage est tout de même un peu costaud, à éviter pour les peaux sensibles, et la texture manque un peu de fondant qui faciliterait l'étalement et le massage. L'odeur est sympa, mais un chouilla trop discrète à mon goût.

 

Repost 0
Published by AquaLibra - dans Recettes visage
commenter cet article
26 août 2012 7 26 /08 /août /2012 11:30

Il y a un moment déjà, une de mes tantes m'a demandé une crème pour son visage. Etat des lieux: peau mature, sèche, plutôt déshydratée avec des rougeurs. Et à la demande express de la destinataire, il fallait un "super anti-rides", mais que ça soit le moins "gras" possible. Hop, je m'attèle à mes grimoires!


IMGP1743.JPG

 

J'ai commencé par un système émulsifiant léger mais hydratant: olivem, glycerol monostearate et alcool cetearylique. J'adore le rendu avec une concentration de gras inférieure à 20%, c'est velouté et protecteur à la fois. Et de la lecithine dégraissée dans la phase acqueuse pour booster l'hydratation. Et pour réduire la sensation de gras, 1% de Lauroyl lysine (Touche Douceur chez AZ), qui apporte un fantastique toucher doux.

Pour les huiles, j'ai misé sur le son de riz et la calophylle pour les problèmes de rougeurs, le macérat de figuier de barbarie contre les rides et pour son pouvoir anti-oxydant et l'avocat pour son coté nourrissant mais pénétrant. Une portion de coco silicone (Coco-caprylate) afin d'éviter les traces blanches, un chouilla de vitamine E comme anti-oxydant et on est bon!

Du coté de la phase acqueuse, j'ai fait la part belle à l'hydrolat de camomille, star apaisante par excellence. J'ai ajouté de l'allantoïne, à la fois réparatrice et apaisante. J'ai tenté le lactate de sodium à la place de la glycérine. Il est en effet encore plus hydratant, sans avoir le coté collant de la glycérine. Tout bénéf!

Je me suis bien lâchée au niveau des actifs:

  • Hydratation avec l'acide hyaluronique, le sodium PCA, l'inuline et 0,5% d'AHA
  • Anti-rides avec de l'extrait concentré d'aloe vera et le complexe protéique d'argan (les deux chez Heliocosm), qui a la propriété de réduire les rides (tenseur immédiat et effet sur le long terme)
  • Anti-oxydant avec de la co-enzyme Q10, celle de la pub! (qui est aussi anti-rides au passage)

Et pour finir, une synergie d'huile essentielle de bois de rose (excellent anti-âge) et d'oléorésine de vanille (hydratante et anti-oxydante).

 

Recette:

Phase grasse:

  • 3% olivem
  • 3% glycerol monostearate
  • 1% alcool cetearylique
  • 1% huile de calophylle
  • 5% coco silicone (AZ)
  • 5% huile de son de riz
  • 5% macérat huileux de figuier de barbarie (sur tournesol) (AZ)
  • 3% huile d'avocat
  • 0,5% vitamine E

Phase acqueuse:

  • 60,2% hydrolat de camomille
  • 1% lécithine déshuilée
  • 0,2% xanthane
  • 1% Touche douceur (AZ)
  • 0,02% allantoïne 
  • 1% lactate de sodium (Zinette)

 

Ajouts:

  • 5% extrait concentré d'aloe vera (Heliocosm)
  • 0,2% acide hyaluronique
  • 1% sodium PCA
  • 0,6% Complexe protéique d'argan (Heliocosm)
  • 1% co-enzyme Q10
  • 0,5% AHA
  • 1% inuline
  • 0,6% geogard
  • Le tout dilué avec un peu d'eau de rose et ajouté en dessous de 40°C
  • Huile essentielle de bois de rose et oléorésine de vanille

 

Une crème qui a plut à la destinataire, puisqu'elle m'en a redemandé! Et je crois avoir remarqué une certaine amélioration de la qualité de sa peau...^^

Repost 0
Published by AquaLibra - dans Recettes visage
commenter cet article
6 avril 2012 5 06 /04 /avril /2012 22:26


IMGP1507.JPG

Non, ça n'est ni un spagetti ni un quelconque ver...

J'adore les crèmes lavantes pour le visage. Elles sont à des lieues des gel nettoyants qui arrivent toujours à dessécher, elle nettoient parfaitement, laissent le teint frais et la peau toute douce et qui ne tiraille pas. En plus, la peau apprécie vraiment ce traitement de faveur, j'avais remarqué une régression des points noirs avec ma dernière crème lavante ici. Parfait pour les peaux sensibles qui aiment se nettoyer à l'eau.

J'ai misé avant tout sur l'hydratation et la douceur, avec un système émulsifiant comprenant 5% de lécithine de soja, très hydratante, associée à l'olivem et au végémuls de chez Héliocosm (cetearyl glucoside + cetearyl alcohol). Le tout soutenu par 5% de glycérine, hydratante. De quoi ne pas déssécher pour un sous et laisser une petite protection sur la peau.

Cette crème est ciblée pour les peaux mixtes à grasses, avec l'emploi de l'huile de jojoba, à la fois nourrissante et équilibrante, le rhassoul qui nettoie sans agresser et de l'eau de citron, astringente et purifiante. J'aime beaucoup l'eau de citron, car elle éclairci et illumine les peaux brouillées. A utiliser à petite dose, car pure elle est un peu trop desséchante. J'en ai donc mis seulement 10% ici.

Pour le glissant, 5% de propanediol dicaprylate, je dois avouer que la crème s'étale, glisse parfaitement sur la peau. Après, je ne sais trop ce que ça aurait donné sans, il faudrait vraiment que j'essaie pour voir la différence!

Pour que la crème se rince facilement et nettoie (on est là pour ça quand même!), 30%  de tensioactifs, intégré à même l'émulsion: ici, la base moussante douceur de chez AZ, qui est déjà un mélange de tensioactifs, avec de la mousse de babassu pour le toucher doux qu'elle donne.

J'ai mis le paquet sur les actifs purifiants, assainissants et régulateurs, avec du bacti-pur (anti-bactérien), de l'algo-zinc (régulateur et purifiant) et enfin de l'extrait de jujube (équilibrant). L'extrait de jujube est particulièrement adapté aux peaux mixtes, car il calme les excès de sébum et en même temps adouci les peaux sèches.

Une fois n'est pas coutume, j'ai travaillé le parfum autour de l'huile essentielle de bois de rose, que je trouve particulièrement apaisante olfactivement parlant. Je l'ai mariée au musc végétal et à la vanille en note de fond et à une pointe d'amande en note de tête. Le rendu est très relaxant, chaud, bien agréable je trouve! Pour ne rien gâcher, l'huile essentielle de bois de rose est un bon anti-âge en même temps qu'elle est cicatrisante. Parfait pour ma peau qui s'approche de la trentaine (déjà?), mais toujours sujette aux boutons (groupf). L'huile essentielle d'amande amère elle est éclaircissante, et la vanille est pleine d'anti-oxidants tout en étant purifiante. Que du bonheur.

 

Recette:

Phase grasse:

  • 3,5% olivem
  • 5% vegemuls (Heliocosm)
  • 10% huile de jojoba
  • 5% propanediol dicaprylate (Heliocosm)
  • 0,5% vitamine E

Phase aqueuse:

  • 5% lécithine de soja en granules
  • 15,8% eau pure
  • 5% glycérine
  • 5% rhassoul
  • 5% mousse de babassu
  • 20% base moussante douceur
  • 0,2% xanthane
  • 10% eau de citron

Ajouts:

  • 2% bacti-pur
  • 2% algozinc
  • 5% extrait de jujube
  • 0,6% cosgard
  • 0,5% parfum (HE de bois de rose, HE d'amande amère, oléorésine de vanille, parfum naturel musc végétal (Aromat'Easy))

 

L'émulsion a pris facilement, sans chichi, et elle est restée impecable! Avec 13,5% d'émulsifiants et co-émulsifiants, yavait plutot intérêt. La crème obtenue est ferme, mais reste une crème que l'on peut facilement faire couler pour un petit orifice. Tout le secret étant d'incorporer les tensioactifs directement dans la phase aqueuse et non après l'émulsification. La dernière fois, c'est ce que j'avais fait, et ça avait fini par déphaser.

 

IMGP1508.JPG

La structure "en spagetti" (et non en ver intestinal), sortant de son tube à bout étroit, confirme bien la tenue impeccable de l'émulsion!

L'emploi de cette crème est très agréable, même si ça ne mousse pas. La crème se dissout au contact de l'eau, mais sans mousser. Pas grave, personnellement, ça ne me manque pas du tout! Le rhassoul laisse des petits grains dans l'émulsion (que l'on peut voir sur la photo), ça donne un très très léger gommage, sans aucune aggressivité, et plutot agréable. 

Le parfum est bien agréable, le bois de rose adoucit par le musc et la vanille, que du bonheur!

Et sur la peau? Impeccable pour ma part, Marion pourra peut être nous en dire plus...

Repost 0
Published by AquaLibra - dans Recettes visage
commenter cet article
18 mars 2012 7 18 /03 /mars /2012 17:04

IMGP1431.JPG

Ca faisait un moment que je n'avais plus de crème contour des yeux, et je voyais mes cernes se foncer et les ridules envahire le coin de l'oeil! Horreur, je ne veux pas de pattes d'oie, ça n'est pas encore de mon âge (27 automnes!). Il me fallait agir...

 

Je voulais une crème bien hydratante pour passer l'hiver sans tiraillement (mon contour des yeux a tendance à êre déshydraté), et en même temps légère et non grasse bien entendu. Je voulais aussi tester l'émulsifiant qu'Heliocosm m'avait très gentillement envoyé lors de mon calendrier de l'avent. C'est parti donc pour le test du Vegemuls, fait de cetearyl glucoside + alcool cetearylique, soit un émulsifiant qui forme des crème onctueuses et hydratantes. J'aime beaucoup combiner l'olivem au cetearyl glucoside, c'est donc ce que j'ai fait. Et je leur ai rajouté de la lysolecithine pour son coté hydratant.

 

Du coté des huiles, le son de riz s'impose pour stimuler la microcirculation. Je l'ai combiné au coco fractionné pour donner de la légèreté et de l'inca inchi pour sa richesse en oméga 3 (ses 40% d'omega 3 la poussent dans les championnes des oméga 3) et sa pénétration rapide. Avec le recul, j'aurai sans doute mieux fait de la remplacer par un macérat d'arnica, afin d'améliorer l'effet anti-cernes.

J'ai tenté pour la première fois le substitut de lanoline (Polyglycérides d'acides gras), dont j'avais entendu parlé pour booster l'action anti-âge.

 

Et enfin pour le toucher, j'ai essayé pour la première fois aussi la touche douceur (Lauroyl lysine), associée au propanediol dicaprylate de chez Heliocosm aussi. La touche douceur donne un fini peau de pêche assez impressionnant, j'adore littéralement! J'ai hâte de le tester dans un produit pour cheveux. Pour le propanediol dicaprylate, censé donner un glissant silicone like, je dois dire que je n'ai rien remarqué de particulier, je pense qu'il faudrait que j'augmente sa concentration (passer de 2 à 5% sans doutes).

 

Pour la phase acqueuse, rien d'exceptionnel, j'ai composé avec l'hydrolat de rose de Damas d'Heliocosm, très puissant, très chaud. Je l'utilise en ce moment en lotion, je dois dire que j'apprécie vraiment! En comparaison, celui de Rose de mai d'Aroma-Zone, mon précédent hydrolat de rose, c'est du pipi de chat.

 

Coté actifs, j'ai misé sur 2 pôles: hydratation et disparition des ridules naissantes, et traitement des cernes:

Les cernes étaient censées être mises KO avec l'extrait glyceriné de Petit Houx, la vitamine C et l'huile essentielle d'Hélichryse ajoutée en très petite concentration. 

Et les ridules grâce à l'action hydratante et repulpante de l'acide hyaluronique, la star de l'hydratation avec le sodium PCA.

A celà, l'actif choc: le complexe protéique d'argan de chez Heliocosm, qui réduit les rides sur le moment ET sur le long terme. Adieu les pattes d'oie. Cet extrait est fait à partir de protéines de poids moléculaire élevé isolées lors de la presse des amandes d'argan. Lors de l'application, les molécules forment un réseau ayant une très bonne affinité avec la surface cutanée et développent un effet tenseur. Il est à utiliser à petite concentration: 0,125% à 0,625% du poids total du produit fini à réaliser, et jusqu'à 1,25% du poids total du produit fini à réaliser pour un soin tenseur FLASH. Pour ma part, vu que mes ridules sont naissantes, je l'ai utilisé à 0,2%.

IMGP1433.JPG

Conditionnée dans un petit pot à gloss, pratique à appliquer sur le contour de l'oeil avec l'embout mousse!

Recette:

 

Phase grasse:

Phase aqueuse:    

Ajouts:

 

Résultats:

Une crème ultra douce, bien hydratante, bien "ronde", sans être grasse. Une texture très cocooning, mais qui fait quand même des traces blanches et qui pourrait encore mieux glisser. 

La peau est ultra douce après application, un pure bonheur cette touche douceur. Je crois que je vais en user et abuser prochainement! Par contre l'odeur n'est pas terrible, l'Helichryse a tout emporté et la crème a une espèce d'odeur acide peu agréable.

Comme mon dévouement pour la cosmétique n'a pas de limite, j'ai testé cette crème en unilatéral... Oui, pendant un mois, je l'ai appliquée sur le contour de l'oeil droit, et le gauche a eu droit à une crème hydratante basique. Mouahahahaha! Ce qui m'a permis de voir les différences subtiles que je n'aurais sinon sans doute pas remarqué:

  • Légère action anti-cernes, le coté gauche est un peu plus sombre que le coté droit, mais ça serait passé inaperçu en le faisant des 2 cotés. Peu probant, ça demande plus d'action! Je recherche du coté de l'arnica.
  • Ridules estompées et diminuées: la patte d'oie naissante du coté droit est vraiment minimisée par rapport au coté gauche! Oui, ça c'est flagrant, les ridules sont moins longues et moins profondes du coté droit, bingo bingo bingo!! ARG, viiiiiiiiite faut que je m'y mette du coté gauche lol!  effrayant

 

Le bilan ridulaire est sans appel, et l'actif protéique d'argan combiné à l'hydratation procurée par les nombreux autres ingrédients (et même en petite concentration) a été efficace. C'est donc une ovation pour Heliocosm^^.

IMGP1435.JPG

J'ai aussi utilisé cette crème sur mon visage, qui se trouvait fort deshydraté ces derniers temps: mon visage a beaucoup apprécié, et ceci sans graisser (j'ai la peau mixte tendance grasse). Je pense donc faire une variante de cette crème adaptée au visage pour l'hiver prochain...

Chose bizarre tout de même, j'ai des petits précipités marrons, comme des petites crottes. Le complexe protéique d'argan?

Repost 0
Published by AquaLibra - dans Recettes visage
commenter cet article
30 août 2011 2 30 /08 /août /2011 20:05

Ma tante a une peau très sensible, qui ne supporte rien. Mais sa peau n'est pas sèche non plus, donc pas de crème ultra riche...

J'ai donc joué à l'apprentie formulatrice, en sélectionnant avant tout des émulsifiants très bien tolérés: j'ai associé la lécithine de soja et le gélisucre, tous deux conseillés pour les peaux sensibles. J'avais un peu peur de n'en mettre qu'un seul, car on sait bien que l'association de deux émulsifiants et plus efficace qu'un tout seul!

Au niveau des gras, rien de bien original: le karité pour son action apaisante et réparatrice, un macérat maison de calendula sur tournesol et colza, et un autre macérat de camomille sur sésame. Un chouilla d'huile de son de riz ajoutée à tout ça, car elle est très bénéfique pour les peaux présentant de la couperose, stimulant la micro-circulation.

 

Pour la phase acqueuse, rien de bien sorcier non plus: de l'hydrolat de bleuet pour son action apaisante, de l'hydrolat d'hélichryse contre la couperose, un peu de xanthane pour stabiliser l'émulsion. 

Coté actif, le bisabolol, star pour apaiser, de l'absolue de calendula parfaitement adapté à notre cas et de l'allantoïne qui cumule les propriétés adoucissantes, cicatrisantes, apaisantes et adoucissantes. J'ai choisi aussi l'extrait CO2 de grenade, particulièrement riche en acide punicique qui a de puissantes propriétés anti-inflammatoires. Il a des vertus calmantes et apaisantes, et stimule la prolifération des kératinocytes. Mais qu'est ce que c'est encore que ce nom barbare? Petit cours de biologie... 

"L'épiderme est constitué à 90% de kératinocytes. Ce sont des cellules qui sont produites au niveau du derme, puis qui en vieillissant, remontent petit à petit vers la surface de la peau. elles finissent par perdre leur noyau et forment alors la couche cornée, partie la plus externe de l'épiderme. Puis elles se détachent en formant des squames."

 

 

Rien que pour vous, la photo bien ragoutante... Vous voyez bien le derme en rouge, et les kératinocytes tous frais (regardez ces jolis noyaux!) produits à la base de l'épiderme. Puis en vieillisant, ils sont poussés vers l'extérieur et vont former la couche cornée en brun, perdant leur noyau, puis finalement désquamant.

 

 

Plus explicite peut être, mais tellement moins "jolie"...

 

Donc en résumé, une peau trop fine et trop sensible... manque de kératinocytes, c'est élémentaire! Quoi de mieux pour épaissir la peau... que de stimuler la synthèse de ces kératinocytes tant utiles. Vous conviendrez donc que l'extrait CO2 de grenade est bigrement adapté à une peau qui ne supporte plus rien! CQFD

 

Revenons à nos moutons, pour vous parler du conservateur: j'ai utilisé du sorbate de potassium à sa concentration minimale. C'est en effet le conservateur le mieux toléré, et ne présentant aucun danger pour la santé, que ça soit en application cutanée ou en alimentaire! Pour compléter, j'ai bien précisé qu'il fallait conserver la crème au frigo, et la jeter dès qu'elle change de couleur, texture, odeur... Je ne voulais en effet pas risquer de réaction allergique en ajoutant des conservateurs plus forts tels que le geogard ou le naticide.

 

Recette:

Phase grasse (32,5%)

  • 3% lécithine de soja
  • 6% gelisucre
  • 4% beurre de karité
  • 10% macérat de calendula (sur tournesol-colza)
  • 7% macérat de camomille (sur sésame)
  • 2% huile de son de riz
  • 0.5% vitamine E

Phase acqueuse (63,5%)

  • 52.5% hydrolat de bleuet
  • 10% hydrolat d'hélichryse
  • 0.3% xanthane
  • 0.5% allantoïne (j'aime mettre les poudres directement dans la phase eau, comme ça, pas de grumeaux!)
  • 0.2% sorbate de potassium (MaCosmetoPerso)

Ajouts (4%)

  • 2% bisabolol (AZ)
  • 1% absolue de calendula
  • 1% extrait CO2 de grenade (AZ)

Ca fait un bout de temps que j'ai fait cette recette et... je n'arrive plus à me souvenir si je l'ai fait à froid ou à chaud! oups... En relisant la recette, il est tout à fait possible de la faire à froid!

 

Verdict:

Une crème stable, assez fluide. Je l'ai d'ailleurs conditionnée dans un flacon pompe. Elle a été très bien tolérée par sa testeuse, qui en a été très satisfaite... A bon entendeur ;-)

Repost 0
Published by AquaLibra - dans Recettes visage
commenter cet article
15 août 2011 1 15 /08 /août /2011 11:30

 

IMGP1292 copie

Dans la même lignée que ma crème visage pour peau mixte , voici la crème lavante, qui apaise, lave et purifie tout en douceur, comme l'exige une peau mixte, toujours trop exigente. 

L'actif star, c'est ici la calamine, riche en zinc qui purifie et régule le sébum, mais qui donne aussi cette couleur vieux rose ultra girly. J'ai choisi de décliner ce nettoyant sous forme d'une crème, car je trouve toujours les gel nettoyants trop agressifs. J'ai donc incorporé 30% de tensioactifs dans une crème classique à l'olivem et cetearyl glucoside (que je voulais tester au passage).

Seulement 14% d'huiles, ça serait bête de graisser son petit minois, juste histoire de ne pas l'agresser. J'ai sélectionné l'huile de papaye, réputée contre les points noirs, ainsi que l'huile de noyau d'abricot, qui donne un joli teint.

Dans la phase acqueuse, j'ai compté donc 30% de base lavante neutre, mais aussi du nigari, la star anti-boutons et l'argile blanche (lavante et absorbante tout en douceur) et la fameuse calamine.

Le nigari est un produit tiré du sel de mer, composé en grande majorité de chlorure de magnésium. Il sert à faire coaguler le lait de soja en tofu. Je vous invite à lire le petit livre Le chlorure de magnésium, un remède miracle méconnu. Pour ma part, il a fait des miracles en cure interne contre les maudits boutons, même s'il a tendance à favoriser la rétention d'eau en ces fortes chaleurs... 

 

La recette:

Phase huileuse:

  • 3.5% olivem
  • 3.5% cetearyl glucoside
  • 7% huile de papaye
  • 7% huile de noyau d'abricot

Phase acqueuse:

Ajouts:

  • 0.6% geogard
  • HE d'amande amère (éclaircissante), de girofle (purifiante) et absolue de benjoin (cicatrisante et purifiante)
  • 30% base lavante neutre (AZ)

J'aime bien mettre les poudres qui ne craignent pas grand chose directement dans la phase acqueuse, ça permet d'éviter les grumeaux et d'avoir une texture ultra lisse!

 

Ici, il suffit dond de chauffer d'un coté la phase huileuse et de l'autre la phase acqueuse, puis de verser la seconde dans la première en fouettant quand tout est fondu. Puis d'incorporer les ajouts en dessous de 40°C. La base lavante s'intègre facilement, et je n'ai pas constaté de déphasage.

 

IMGP12931.jpg

 

J'obtiens une jolie texture un peu mousseuse, comme souvent avec l'olivem. D'un très joli vieux rose, et à l'odeur prononcée d'amande amère... presque trop d'ailleurs! mais j'adore cette odeur. Attention à ne pas surdose l'huile essentielle de girofle, car elle est très forte et dermocaustique! J'en ai mis une seule goutte pour 200g de préparation, et on la sent très bien! Idem pour l'amande amère, dont je n'ai mis que 2 gouttes. J'aurais dût me contenter d'une seule goutte d'ailleurs.

Niveau résultat, impec: ça lave impec, sans agresser aucunement. Les peaux sensibles pourront se passer totalement d'huiles essentielles. Par contre, ça ne mousse pas, ça fait comme une crème fluide sur la peau mouillée. Personnellement, je préfère, j'associe toujours la mousse l'agression. Bref, une vraie réussite!

 

Logo testeuse Carole Cosmétiques 4

Repost 0
Published by AquaLibra - dans Recettes visage
commenter cet article
1 août 2011 1 01 /08 /août /2011 11:30

 

IMGP1290.JPG

Tout a commencé lors d'une discussion avec Hélène. Je cherchais une recette de gommage. Et voilà qu'elle me propose une super recette, publiée sur son blog. Je teste le fameux gommage sur le dos de ma main, je suis déjà conquise: texture souple, gommage efficace et rinçabilité excellente... Ca ne se refuse pas une bonne recette!

Sans plus tarder, la recette, que j'ai un peu adapté à ma peau mixte et à ce que j'ai en stock:


Phase grasse:

  • 5% olivem
  • 5% acide stéarique
  • 5% beurre de karité
  • 10% macérat de lys sur tournesol (éclaircissant)
  • 10% huile de noyau d'abricot (peau terne)
  • 0.5% vitamine E (anti-rancissement)

Phase acqueuse:

  • 2% glycérine (hydratation)
  • 58% hydrolat de géranium (éclat de la peau), complété par du tea tree car je n'avais pas assez du premier

Ajouts:

  • 1% poudre de centella asiatica (stimule la production de collagène, répare la peau et retarde le vieillissement)
  • 2% arrow root (toucher doux, absorbant)
  • 1% poudre de tepezcohuite (régénérant cutané spectaculaire)
  • 0.5% huile essentielle de bois de rose (régénérant, rajeunissant)
  • 1 cuillère à soupe de poudre de rose musquée (merci Hélène, super efficace, je vais investir!) (teint lumineux, peau douce et lisse)

 

IMGP1289.JPG

 

Avec toute la lumière qu'il doit donner à ma peau... vous comprendrez le nom que je lui ai donné... Et aussi parce qu'il est formidable, ce gommage!

Pour le pazapas, rien de compliqué, vous faites comme pour faire une crème!

La texture est magnifique: à la fois crémeuse, onctueuse, et qui se rince d'un tour de main. L'exfoliation est bien efficace, comme j'aime, sans non plus décaper. Et la peau après tout ça, elle ne tire pas un brin, car elle est hydratée. Presque trop d'ailleurs, pour ma peau mixte-grasse, je remplacerai le beurre de karité par du beurre de sal ou de kokum...

Repost 0
Published by AquaLibra - dans Recettes visage
commenter cet article
16 juin 2011 4 16 /06 /juin /2011 11:30

Toujours pour cette même amie que la crème Comme un air de Tahiti, j'ai concocté une eau micellaire. Elle la voulait fraiche avant tout et pour une peau mixte. J'ai donc misé sur l'huile essentielle de menthe poivrée, quoi de plus frais et purifiant! Pour rendre l'odeur plus gourmande, j'ai associé la menthe au melon, avec un Extrait Aromatique de chez AZ. En toute modestie, j'ai adoré l'association, parfaite pour l'été, comme une soupe glacée au melon!

Je n'avais encore jamais fait d'eau micellaire, j'ai donc été piocher des idées de formulation chez AZ, Caly et Christine. J'ai mixé et en ai ressorti ma propre recette, adapté à une peau mixte.

Le concept de l'eau micellaire, c'est une eau contenant des micelles, micelles qui vont nettoyer la peau. Et comme le produit ne contient que très peu de tensiactif, il ne demande pas à être rincé. L'huile de ricin sulfatée est le tensioactif qui convient le mieux. Il permet de solubiliser les huiles dans l'eau, les fameuses micelles qui accrochent le gras et laissent le visage tout propre!


Recette:

  • 5% d'huile de ricin sulfatée, le tensioactif, vous pouvez en trouver chez AZ
  • 1% d'huile de melon, histoire de coller avec la thématique, mais aussi car c'est une huile régulatrice
  • 2% macérat huileux de lotus, qui affine le grain de peau
  • 90% eau
  • 1% glycérine, histoire d'hydrater un minimum
  • 0.6% geogard, conservateur
  • Absolue de benjoin
  • huile essentielle de menthe poivrée
  • EA melon

 

Pazapas:

Pas besoin d'être magicien, il suffit de tout mélanger, directement dans la bouteille désinfectée tant qu'à faire!

Cependant, il faut agiter la bouteille à chaque fois, car ça déphase un peu.

 

Verdict:

J'adore! Ma peau adore! Le résultat a été très positif, avec une diminution significative de mes boutons... Peut etre qu'elle apprécie d'être moins agressée par l'eau du robinet? Et l'huile essentielle de menthe poivrée n'y est sans doute pas étrangère non plus.

Elle laisse la peau très très légèrement collante, mais ça lui permet de ne pas tirer entre le nettoyage et le crémouillage. L'effet frais est sympa, et l'odeur est estivale... J'ai déjà fini ma petite bouteille, je pense déjà à m'en refaire!

Et toi Geneviève, qu'en as tu pensé?

Repost 0
Published by AquaLibra - dans Recettes visage
commenter cet article

...

Recherche

Partenariats

Cosmetons en musique

Découvrez la playlist flore avec Muse