Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 juin 2013 5 21 /06 /juin /2013 14:35

L'Est de la France... non pas vierge de SAF, mais tout de même relativement clairsemé, nous autres de l'Est sommes un peu à l'écart de toutes les réunions ADNS qui se passent plus au sud ou à la capitale... C'est donc avec un plaisir immense que j'ai répondu présente à l'invitation de Sukisu, du blog soapinsomniac...

RDV était donc fixé à Strasbourg, chez Sukisu samedi, pour partager un repas délicieux... Sous la chaleur naissante mais déjà bien insistante, je grimpe les 4 étages sans ascenseur (outch!). Sacrés escaliers. 

Sukisu m'ouvre la porte, sa joie de vivre en bandoulière et son mignon petit accent sur le bout de la langue. Elle m'apparait fidèle à ce que je connaissais d'elle par facebook et le forum Couleur Savon, son esprit doucement déjanté... Son mari particulièrement dévoué à la cause de la réunion nous régalera de sa cuisine et de sa prévenance, tout au long du week end.

Déjà presente, Faunia Pupesku de l'ADNS, des savons berlinois plein la tête. Nous serons rejoins par Sounisoun, allergique à facebook, puis par Taoufik, encore à l'heure marocaine. Enfin, Maud Siegel, de la savonnerie Maud Siegel fera une (trop courte!) apparition. 

 

IMGP1959.JPG


Déjà nous étions à la fin de l'après-midi, avions déballé chacun quelques savons, humé une substance interdite (non, pas celle à laquelle vous pensez, malheureux!), touché une curiosité à base de graisse d'animal à bosse, apprécié les parfums délicats et les marbrages savonnesques... Ah oui, et un essayage très réussi de masque de protection...


IMGP1960.JPG


Pensez que nous avions des choses à nous dire, car c'est seulement à 4h du matin que nous avons fini par aller nous coucher. Pas même le temps pour un savonnage, c'est dire!

Le lendemain matin, branle bas de combat, petit déjeuner délicieux, rattage de train et retour au bercail sous la chaleur étouffante.

 

De bien beaux souvenirs et qu'une hâte: recommencer bientôt!!

 

Repost 0
Published by Eau de Flore - dans Blabla
commenter cet article
1 janvier 2013 2 01 /01 /janvier /2013 15:13

A vous mes lecteurs, je vous souhaite à tous une excellente année 2013! 

Ce petit blog commence à faire son petit bonhomme de chemin, même si en ce moment, je ne publie guère de nouvelles recettes. En effet, je suis en pleine recherches cosmétiques pour ma marque qui devrait voir le jour dans quelques mois si tout se passe bien.

Pour l'instant j'ai un dossier à rendre, des recettes à paufiner (et surtout à finaliser, dur dur de se dire "cette fois-ci, c'est la bonne, elle est parfaite et j'en suis contente"), ce qui va me prendre je le crains tout mon temps.

 

Cependant, je ne vous oublie pas, notamment pour le grand tirage du calendrier de l'avent, qui devrait se faire dans quelques jours. En effet, j'ai eu plus de participants que l'année dernière (pour mon plus grand plaisir) et faire le compte des participations est un travail titanesque!!! 

 

Pour parler statistiques, L'Eau de Flore a dépassé les 100 000 pages vues et frise les 50 000 visiteurs uniques, avec plus de 18 000 pages vues ce mois-ci à l'occasion du calendrier de l'avent!

Et encore mieux, il comptabilise 203 inscriptions à la newsletter.

Je suis ravie de ce petit bilan, qui m'incite à rester avec vous pour une nouvelle année!

 

Bisous pleins de champagne!

Repost 0
Published by Eau de Flore - dans Blabla
commenter cet article
16 décembre 2012 7 16 /12 /décembre /2012 19:15
En cette fin d'année, le foie gras va presque obligatoirement traverser votre assiette...
Personnellement, j'adore le foie gras, mais après avoir visualisé cette vidéo, il a un petit goût amer et déplaisant... On est loin du canard qui batifole dans sa mare!

Et si vous tentiez le Faux gras cette année, histoire de manger la conscience tranquille en sachant qu'aucun canard n'aura souffert pour vous fournir ce met?
Je n'ai jamais testé ce Faux gras, mais je suis curieuse, ça serait quand même bien si ces petits canards connaissaient une vie moins douloureuse... plus humaine tout simplement!
Si jamais j'en trouve, je vous ferai une petite review!
Repost 0
Published by Eau de Flore - dans Blabla
commenter cet article
17 novembre 2012 6 17 /11 /novembre /2012 13:54

Quelle ne fut pas ma surprise en ouvrant un colis de chez Dans ma Nature (tiens, j'ai rien commandé moi!), de découvrir... la boîte des savons voyageurs de l'ADNS!

Qui passe par chez moi...

 

IMGP1837.JPG

Salvador a absolument voulu être sur la photo!

Dedans, 3 savons me tendaient leurs petits bras parfumés. Et j'ai craqué pour l'odeur délicieuse du savon à la violette de Pascale... Marbré au peigne et sentant vraiment bon!

IMGP1848.JPG

J'ai hâte de le tester sous la douche...

Et la boîte va bientôt repartir chargée de ses savons... Vers où? C'est un secret...

 

Repost 0
Published by Eau de Flore - dans Blabla
commenter cet article
10 novembre 2012 6 10 /11 /novembre /2012 17:39

Je viens vous présenter aujourd'hui un nouveau partenaire: la boutique d'ingrédients et d'ateliers cosmétiques Flower Powder.

 

Flower Powder

 

Célimène nous propose plusieurs ateliers cosmétiques et savons, pour tous les niveaux. Ateliers basés à 

 

Un beau panel d'ingrédients différents, allant de l'huile végétale à la fragrance sans allergène. Je dirais que la particularité réside dans les volumes: des très petits volumes pour ceux qui aiment avoir pleins d'ingrédients sans cosméter beaucoup, et des volumes XL pour les grosses consommatrices et les savonnières! Certains ingrédients originaux aussi, comme l'huile de pomme, de fraise ou de concombre.

Sans oublier les frais de port offerts pour la France à partir de 45 euros.

Tenue par notre chère Célimène (dont le blog est extremement interessant!), je lui souhaite toute la réussite du monde!

 

Pour inaugurer ce partenariat, Célimène m'a envoyé une huile de fraise et des pépins de fraise à tester... rdv bientôt pour vous dire ce que j'en ai pensé!

 

Repost 0
Published by Eau de Flore - dans Blabla
commenter cet article
29 septembre 2012 6 29 /09 /septembre /2012 17:51

 

J'ai le plaisir de vous annoncer que ce blog est désormais traduit en anglais et en allemand! J'espère que cela sera utile aux visiteurs étrangers...

Pour cela, il suffit de cliquer sur le lien English Version ou Deutsch Version en haut juste en dessous du titre du blog!

Si vous aussi vous voulez traduire votre site gratuitement, il suffit d'aller voir notre ami Flavius...

 

Repost 0
Published by Eau de Flore - dans Blabla
commenter cet article
29 juin 2012 5 29 /06 /juin /2012 19:01

grande fee

 

J'ai été contactée il y a peu par Aroma-Zone, qui se trouve être mon principal fournisseur de matières premières. Je vous annonce donc avec joie que je suis à dater de ce jour une Fée AZ, et que je testerai régulièrement certaines de leurs nouveautés! Je pourrai ainsi vous dire ce que j'en pense en direct live, et ainsi mieux vous aiguiller dans vos choix^^!

Repost 0
Published by AquaLibra - dans Blabla
commenter cet article
25 avril 2012 3 25 /04 /avril /2012 06:35

Vous avez été 40 à répondre à mon sondage en ligne sur le rouge carmin. Si vous ne l'avez pas encore rempli, je vous invite à le faire ici, je mettrai à jour les résultats.

 

Une histoire de colorants

Vous êtes 53% à préférer ce colorant naturel à un autre synthétique, 10% à préférer un colorant synthétique qui ne fait pas de mal à des animaux. 40% d'entre vous préfèrent tout de même un savon avec d'autres colorants naturels, non issus d'animaux, et 13% préfèrent tout simplement un savon sans colorant.

IMGP1501

Une histoire de gouts

40% d'entre vous pensent que c'est une façon naturelle d'avoir un joli rose dans ses savons et 60% se laveraient sans problème avec un savon en contenant. 35% sont même indifférents face à ce colorant.

Par contre, 10% trouvent que c'est dégoutant et 8% refusent de se laver avec un savon contenant du rouge carmin. 5% refusent d'acheter un produit contenant du rouge carmin.

IMGP1439

Les gouts et les couleurs

Vous êtes 3% à vous moquer totalement du mode d'obtention de ce colorant, du temps que c'est joli, et 3% aussi à ne pas vouloir savoir qu'un produit en contient.

Vous êtes tout de même 70% à vouloir savoir ce qu'un produit contient réellement, et pouvoir ainsi choisir en conséquence.


Pour ma part, j'avoue que je me situe dans la majorité... Merci pour votre participation!



Repost 0
Published by AquaLibra - dans Blabla
commenter cet article
15 mars 2012 4 15 /03 /mars /2012 01:08

logoSAF-2.jpg

Les nouveaux pionniers d'une savonnerie raisonnée...

C'est sous ce slogan que se sont réunis des savonniers passionnés par la technique de saponification à froid.

L'Association Des Nouveaux Savonniers (ADNS) est née d'une volonté de faire souffler un vent frais sur la savonnerie, un vent où professionnels et passionnés amateurs de tous horizons pourront se laver ensembles les mains. Pour faire avancer la flamme de la création savonnière, pour aider les porteurs de projet. Pour avancer la main dans le savon de l'autre.

C'est dans cette optique que le logo SAF (Savon A Froid) a été créé, afin que le consommateur puisse reconnaitre un vrai savon fait à froid d'un vulgaire savon fait à partir de bondillons de refonte industriels, ou encore d'un savon "cuit" comme les savons de Marseille ou d'Alep.

logoSAF-1.jpg

Mais vous allez me dire, "Mais elle va arrêter de savon à froid! Moi j'aime me laver à l'eau chaude!" Mettons les choses au clair. Pour faire du savon, on mélange des corps gras (huiles, beurres) avec un alcali (soude caustique ou potasse). On forme ainsi du savon et de la glycérine. Cette réaction de saponification est celle utilisée par les industriels pour fabriquer la glycérine. Le savon, privé de sa glycérine, est alors revendu à part sous forme de bondillons, prêts à fondre... et à produire des savons bien desséchants, privés de glycérine!

IMGP1156

     Bondillons de savon...                       Savon fait à froid avec amour!

La technique de saponification à froid laisse le savon "entier", avec toute sa glycérine. La saponification est lente car elle n'est pas accélérée par la cuisson de la pâte à savon fraiche, comme c'est le cas des savons de Marseille ou d'Alep. Les huiles ajoutées en surgraissage sont donc préservées de la chauffe qui détruit les vitamines par exemple. Le savon fait à froid est laissé à sécher pendant au moins 4 semaines, à température ambiante, afin de le laisser durcir et de finaliser la saponification.

Nous avons donc au final un savon qui demande très peu d'énergie pour être produit, un savon bénéfique pour la peau par la présence de glycérine et d'huile de surgraissage non chauffée. Un deux mots un savon écologique et doux pour l'épiderme. Et fait avec amour, puisque les savons à froid sont faits artisanalement.

IMGP1335

Les savons à froids sont reconnaissables grâce aux 2 logos SAF ci-dessus, que vous retrouverez dorénavent sur ce blog. J'utilise en effet uniquement la technique de saponification à froid pour mes savons!

Repost 0
Published by AquaLibra - dans Blabla
commenter cet article
20 novembre 2011 7 20 /11 /novembre /2011 00:53

Je viens de lire un article assassin sur le dernier numéro de Votre Beauté (décembre-janvier, p.88); Loly Clerc y traite les cosmeteuses au mieux d'inconscientes, au pire de menteuses doublées d'attardées... Cela demandait certaines mises au point qui me chatouillaient le clavier depuis un petit moment déjà...


Encore et toujours les mêmes inepties

   

Nous avons toutes constaté, au moins une fois, à quel point les média transforment la cosmeto home-made en "cuisine dangereuse", appuyés par les dires totalement à coté de la plaque d'un sombre dermatologue. Les arguments sont toujours les mêmes:

  • On commence par nous accuser d'inconscience face au problème de la conservation, argant qu'une crème maison doit se conserver au frigo et être utilisée dans l'heure qui suit ou presque. Je cite notre chère Loly Clerc: "La conservation n'étant pas le point fort de ces apprentis chimistes, on a intérêt à l'utiliser tout de suite. Notez que certains sites évoquent le problème et proposent des conservateurs acheté Dieu sait où" Youhou! Nous avons des conservateurs, oui, et nous les ajoutons à la dose conseillée! Et ces conservateurs sont ni plus ni moins ceux que les industriels utilisent en cosmetique bio. Leur provenance n'est pas plus obscure que ce que l'on retrouve dans un produit tout fait. Alors certes, nous ne concoctons pas nos crèmes dans un endroit stérile, mais on ne crache pas dedans pour autant... Et dire que l'on respire aussi cet air, avec nos propres poumons, vraiment flippant! Le conservateur (d'une provenance tout ce qu'il y a de plus sûre), empêche le développement des potentiels contaminants. 

 

  • "La nourriture, ça ne se met pas sur la peau". Wahou, c'est clair que c'est ultra dangereux de se mettre du melon sur le visage, par contre pour le mettre dans sa bouche, l'avaler, lui faire traverser son corps de part en part, aucun risque! J'ai du mal à comprendre un tel aveuglement. 

 

  • "Il y a des éléments actifs que tu ne pourras jamais isoler dans tes légumes et tes huiles", citant allégrement "les molécules de collagène et d'acide hyaluronique". Je répondrai simplement que la majorité des cosmeteuses achète directement ces molécules, sous forme concentrée. Ces mêmes molécules isolées, sous forme de poudre ou de liquide qu'utilisent les industriels. Oui, nous utilisons de l'acide hyaluronique, du vrai, qui sort tout droit du labo. Et nous l'ajoutons à nos préparations, qui contiennent ainsi des molécules actives et pures. 

 

  • "On travaille des années, (...) et tout ça est foulé au pied pour avoir son produit prétendu naturel" s'énerve M. Le Joliff, expert en cosmétologie. Je rigole sur le "prétendu naturel": il sera naturel si on le souhaite, personne ne nous empêche d'y intégrer un produit non naturel. Je vois ici la réaction d'un homme qui n'admet pas que l'on peut faire aussi bien que lui, et ce, contrairement à lui, en toute modestie.

 

  •  Comme d'habitude, on nous assomme avec les risques encourus: "les huiles essentielles? (...) On ne controle rien, on touille allégrement des huiles renfermant des principes très actifs qui peuvent engendrer des réactions allergiques très graves" dixit le même M. Le Joliff. C'est l'affrontement permanent entre ceux qui veulent contrôler et infantiliser les autres et ceux qui voudraient bien faire autre chose que de subir encore et encore. Des "spécialistes" qui au lieu d'essayer de partager le savoir avec des humains tout aussi intelligents qu'eux, sont persuadés d'être le professeur dans une cour de récré. Ils pensent que les huiles essentielles sont trop dangereuses pour que le simple mortel les utilise. Un conseil: redescendez sur Terre, nous savons très bien quelles sont les doses que l'on ne doit pas dépasser, quelles huiles essentielles peuvent être utilisées par les enfants et quelles sont celles à éviter absolument pour une femme enceinte! Oui, car nous nous sommes REN-SEI-GNES. Nous ne jouons pas à l'apprenti-sorcier. Il est toujours plus efficace d'apprendre aux autres notre savoir plutot que de brandir une baguette magique. Ca s'appelle le partage, l'éducation. C'est ce qui fait évoluer les consciences, progresser l'humanité. Gardez donc vos potions magiques dernier cri, enveloppées de tant de mystères que l'on ne sait même pas ce qu'il y a dedans. Et pour nous punir, pour vouloir savoir ce que cache le rideau, vous parlerez de nous en nous dévalorisant et en nous traitant d'inconscients. Dans ce monde où on tue consciencieusement des milliers de personnes pour faire une pompe à fric (dois-je vraiment citer le Médiator?), je comprends que ça gène ces mêmes personnes que l'on sache ce que l'on fait et qu'on remplace la magie qu'ils nous servent sur leur plateau d'argent corrompu par des choses simples, naturelles et en plus efficaces!

 

La cerise sur le gâteau

 

Si encore la journaliste s'était contentée de débattre le pour et le contre, comme on l'a déjà vu maintes fois ces dernières années. Mais non, elle pousse le vice à nous insulter. Pour Loly Clerc, nous ne sommes rien d'autre que des arrierées accros à des "trucs cosmétiques de nos aïeules qui ne dépareraient pas dans le Larousse Ménager du début du XXème siècle" et qui se méfient des produits cosmétiques pour des raisons obscures. Défiance qu'elle qualifie d' "obsession".Laissez moi vous dire que ça n'a rien d'obscure, vu que les chimistes nous enfouissent sous des molécules suspectées d'être cancerigènes, mauvaises pour l'environnement, qui auraient des effets sur notre progéniture, notre fertilité et j'en passe... Ca n'est pas moi qui le dit, mais des scientifiques reconnus. Sans être l'ennemi public numéro 1, le cosmétique "conventionnel" n'est pas aussi propre qu'il voudrait le faire paraitre. 

 

Parfaite innocuité, vraiment?

Sous couvert de "parfaite innocuité", ce qui est contestable sur le très long terme, il nous faudrait alors adhérer au système? Ce sont ces personnes qui pronent l'aseptisation qui vont manger ensuite dans un certain type de resto rapides et qui se font intoxiquer.

Je ris jaune.

Pourquoi serais-ce plus dangereux de se tartiner de crème home made que d'ingurgiter une soupe faite maison? Aux dernières nouvelles les microbes peuvent s'introduire dans notre corps par les muqueuses. Par la peau, à part si on a une blessure, je n'ai jamais vu ça! Au pire risque-t-on un bouton avec une crème mal conservée, contre une intoxication alimentaire pour une soupe suspecte. Avez-vous déjà entendu parlé d'une personne morte étouffée par ses boutons?

 Je dirais même que le risque est plus grand avec les cosmetiques industriels, car nous avons confiance. Nous ouvrons un pot, il sent bizarre? On se dit que c'est normal, les chimistes veillent sur nous et la date de péremption n'est pas dépassée de toute façon. Risible, le risque zéro n'existe pas. Ceci n'arrive pas en cosmétique home made, car nous savons exactement ce que ça doit sentir, et nous sommes vigilants quant à l'évolution de la texture, de l'odeur et de la couleur de nos cosmetiques. Un doute? On jette et on n'en fait pas tout une histoire.

Pourquoi donc prenons-nous encore le risque de nous préparer à manger, alors que la soupe en conserve présente une si... parfaite innocuité? On se le demande! Ca fait plusieurs décennies que la cosmétique a été mise en boite. Les industriels ont bien réussi leur coup, jusqu'à nous faire croire que l'on ne peut pas concocter un produit cosmétique chez soi. Je le croyais il y a encore quelques années. Espérons que les aliments ne se feront pas aseptiser de la même façon!

 

Mais où a-t-elle été pêcher ces mixtures?

 

Loly Clerc nous parle aussi d'un sombre mélange d'eau de rose et de levure. Je ne sais pas d'où elle tire cette mixture, mais il me parait évident que je ne mettrai pas ça sur mon visage, et que je ne me risquerais pas à tenter de le conserver. La levure, ce sont des champignons, et si on les réhydrate, ils se développent et fermentent! Allo, ici la Terre, est ce que l'on parait vraiment aussi stupides?

 

Le dessin illustant l'article montre de la farine, de la crème fraiche, un oeuf? Non non, je ne mets pas ça dans ma crème hydratante! Pour un masque minute, pourquoi pas. Mais nos crèmes sont nettement plus élaborées que ça. 

Ceci dit, la marque Lush intégre bien des oeufs, de la banane, de l'avocat dans certaines de ses préparations, sommes nous si éloignés de la réalité? Et leurs produits capillaires sont tellement plus efficaces que toutes ces "potions" soit disant magiques bourrées de silicones et d'huiles minérales!

Un soin maison, c'est la garantie d'un maximum de principes actifs, un minimum de saloperies. Un soin que l'on s'est formulé pour soi même, une efficacité indéniable. Car contrairement aux industriels, nous ne sommes pas radins en matières premières.

 

Nous sommes à des années lumière de la crème concoctée "avec un yaourt, une huile essentielle et un concombre". Le simple fait que vous en parliez comme une vulgaire cuisine dénote à quel point votre information sur le sujet est partiale et incomplète. Ce que je peux dire, chère Loly Clerc qui a écrit cet article, c'est que vous passez totalement à coté de l'intérêt de la cosmeto home made. Je ricane en lisant ces lignes, car tous ces sarcasmes dénotent un point de vue borné. Moi qui croyais qu'une journaliste se devait de creuser un sujet avant de pondre une ineptie? Si seulement vous aviez fait l'effort d'aller faire un atelier chez Aroma-Zone ou Heliocosm, vous auriez sans doute vu à quel point vous vous fourvoyez.


Mme Clerc, je vous laisse vous tartiner allégrement d'huile minérale (eh oui, du pétrole!), de BHT, de parabens (qui s'ils sont les plus décriés ne sont sans doute pas les plus sournois), de PEG et autres pertubateurs endocriniens. La plupart des grandes compagnies s'en frottent les mains! Et moi je lave les miennes avec le savon que j'ai fabriqué moi-même. Marrant, depuis que je l'utilise à la place de mon gel douche industriel, ma peau ne me gratte plus du tout...

 

Pour lire l'article en question sans enrichir le magazine: http://cephee-naturelles.bbactif.com/t8466-un-article-d-un-magazine-beaute-discreditant-les-cosmeteuses

Repost 0
Published by AquaLibra - dans Blabla
commenter cet article

...

Recherche

Partenariats

Cosmetons en musique

Découvrez la playlist flore avec Muse